Photo de rue: Mars

on 25 mars 2017 in Photo de rue by with 8 Comments

Le retour du beau temps en région parisienne donne vraiment envie de sortir prendre l’air, avec ou sans appareil photo. L’avantage du X100S, c’est qu’avec ou sans, on ne sent pas la différence, alors autant le prendre car, comme j’aime bien le dire, sait-on jamais !

Le dépaysement est total puisque j’ai cette fois ci troqué le duo RER/Métro (Paris) contre le vélo (Val d’Oise). Je retrouve depuis quelques mois le plaisir de me balader en deux roues dans nos villes et ces retrouvailles tiennent en un mot: singlespeed !

Le singlespeed est au vélo ce que le X100S est à la photographie: plaisir et simplicité ! Comme son nom l’indique, le vélo ne possède qu’une seule vitesse (que j’ai choisi en fonction des dénivelés que j’aurai à franchir). Du coup, je n’ai plus besoin de réfléchir à savoir quel plateau ou quel pignon utiliser, je pédale et puis c’est tout. Comme avec mon X100S, je ne me demande plus quel objectif je dois emporter avec moi, je le prends et je photographie, tout simplement.

L’avantage du vélo par rapport à la marche, c’est indéniablement la mobilité, la rapidité de déplacement. Il devient alors plus facile de se rendre d’un point A à un point B, il devient plus facile de se perdre dans les rues ou différents quartiers qui nous entourent puisqu’il est plus facile de revenir sur nos pas. Sur nos roues, du coup.

On pédale, on prend l’air, et si quelque chose attire notre regard, si quelque chose vaut le coup d’être photographié, alors il suffit de s’arrêter. J’ai même l’impression que l’on devient plus discret à vélo qu’à pied, car l’étiquette première que l’on peut nous coller dessus est celle du cycliste, et non celle du photographe.

Enfin, et c’est peut être là le plus important, je me balade à vélo par pur plaisir, la photographie n’est pas mon leitmotiv. Le but n’est autre que de s’aérer l’esprit et de faire un peu de sport, je ne me mets donc aucune pression et c’est souvent comme ça que l’on arrive à réaliser de belles prises de rue !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PS: En réalité, ce dernier cliché a été pris dans Paris: il est le fruit d’une précédente sortie photo et c’est le seul qui a survécu à l’editing !

PS2: Les deux photos couleurs font partie de ma série Yellow.

8 Responses to Photo de rue: Mars

  1. Pyrros.fr dit :

    J’aime bien celle avec le vélo

  2. Céline dit :

    Cool ! J’avais fait ca, une fois pour une sortie photo vers les bassins à flot à Bordeaux. J’avais pris un vélo que la ville met à disposition. C’était super pratique pour aller rapidement d’un point à un autre tout en se baladant. J’avais également bien apprécié et je suis d’accord que tu fais du coup plus touriste que photographe, du coup tu passes mieux inaperçu avec ton appareil ou genre ca semble normal.
    Pour les photos, j’aime bien la première qui a une super lumière et les deux dernières de la série yellow.

    • Thomas Benezeth dit :

      Dans la région bordelaise ça doit être super sympa ! J’espère que je te donne envie de recommencer l’expérience 🙂 Merci Céline !

    • Lionel dit :

      Je plussoie !
      Habitant juste à l’extérieur des boulevards, je prends le vélo pour aller en centre ville ou autres quartiers dès que le temps s’y prête 🙂 Mobilité, possibilité de s’arrêter (presque) partout et d’attraper l’appareil en bandoulière ou en sac, cela permet d’explorer la ville efficacement et de profiter au mieux des heures de soleil !
      J’ai vu des photographes en skate qui ont l’avantage de conserver les mains libre pour tenir l’appareil et faire des photos en passant… des passants. Mais j’en reste au vélo que je maîtrise plus sûrement.

      Thomas, pour ce qui est du singlespeed je te crois volontiers bien que je ne comprenne pas la réflexion nécessaire pour changer de pignon… C’est dur, je change dans un sens, je mouline, je change dans l’autre sens. Mon VTC a bien trop de vitesses (3×5 je crois) que je n’utilise pas, on est d’accord, par contre changer entre 2 plateaux sur 3-4 pignons est bien agréable, n’étant pas « cycliste » et ne cherchant pas l’effort à vélo.

      J’aime beaucoup ta série jaune, longue vie à elle !

      • Thomas Benezeth dit :

        Je vois qu’on est sur la même longueur d’onde pour le duo vélo/photo ! Très intéressant l’idée du skate, j’ai toujours le mien et même si je me suis arrêter au Ollie je suis plutôt à l’aise dessus, je pourrai bien tenter l’expérience une fois 😉

        Pour le Singlespeed, c’est pas seulement la réflexion (c’est vrai que d’utiliser 2-3 pignons ce n’est pas compliqué), c’est aussi la manipulation. Je trouve que ça rend la balade plus simple, et je pense aussi que c’est une sensation à part, puisque sans vitesse il n’y a pas de dérailleur, et les sensations sont différentes: le singlespeed est plus réactif, plus nerveux, c’est difficile à expliquer, il faut essayer 🙂 Je ne suis pas cycliste non plus, c’est pour ça que j’ai choisis un petit rapport, je ne fait pas de 35km/h mais je peux passer partout ^^ Et puis du coup, c’est aussi beaucoup plus simple et moins cher à entretenir.

        Merci pour ton message, ravi que ma série Yellow te plaise 😉

  3. Le vélo, ça change les perspectives (dans tous les sens du terme ! :p). Par contre, je vois quelques photos avec des escaliers avec ce qui me semble être une gare, tu n’as pas trop galéré, car en général, l’accessibilité en France n’est pas terrible …
    Mes préférées : 1, 2 et 5 !
    Anne LANDOIS-FAVRET Articles récents…Victor Hugo et ses papiers peintsMy Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Merci Anne ! 😉 Ça change pas mal le vélo ! Non non je n’ai pas eu de problème, dans cette petite gare il y a un passage très pratique pour les vélos (pas sur en revanche que la pente permette le passage de fauteuils roulants :/ ), c’est justement là que se trouve le Monsieur avec le chariot sur la photo 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

« »