Portraits volés dans Paris

on 29 janvier 2013 in Non classé by with 1 Comment

Depuis un moment déjà j’ai cette envie d’aller dans Paris pour une séance de portraits volés. Et à force de voir les collègues photographes nous proposer leur propres séances de shooting, cela m’a d’autant plus motivé. 
Direction Paris et la plus grande gare d’Europe: la Gare du Nord. Juste à côté, la Gare de l’Est. J’ai décidé de rester dans ce coin, je me suis donc baladé dans les rues, Reflex autour du coup. 
J’ai pris mon courage à deux mains pour m’approcher des gens et oser déclencher !
Pas de suspens, j’ai réussi. J’ai eu du mal à m’y mettre, mais ça a été bien plus facile d’arrêter: j’ai eu deux légers soucis qui m’ont un peu calmés dans mon élan photographique. Je vais bien sûr en parler dans la suite.

Ma sortie photo en quelques chiffres:

  • 1h30 à prendre des photos
  • 173 photos prises
  • 32 photos retenues
  • 65 personnes photographiées
  • 13 regards captés
  • 2 personnes réticentes
  • 1 « pénible » (explications dans la suite)
Maintenant, place aux clichés !

Paris #01
Paris #02

Paris #03

Paris #04

Paris #05
Paris #06
Paris #07

Paris #08
Paris #09

Paris #10

Paris #11
Paris #12
Paris #13

Paris #14

Paris #15

Paris #16

Paris #17

Paris #18

Paris #19

Paris #20

Paris #21

Paris #22

Paris #23

Paris #24

Paris #25

Paris #26 
Paris #27

Paris #28

Paris #29

Paris #30

Paris #31

Paris #32

Légers Soucis
Tout d’abord, une dame qui a remarqué que je la prenais en photo. Ça ne lui a pas plu, et elle me l’a gentiment fait savoir par un simple « non non, pas de photo ». J’ai simplement répliqué « c’est pas vous madame, c’est le bâtiment dernière ». Cela a suffit. J’ai choisis de ne pas publier sa photo.
Et puis, une deuxième personne n’a pas apprécié le fait d’être immortalisé. À juste titre. Il s’agit d’un gérant des innombrables kiosques à journaux qui peuplent notre capitale. Je l’ai repéré au premier passage: je n’appercevais que son regard au dessus du comptoir. Ni une ni deux, je fais demi tour et, les pieds sur le palier, je shoot. Seulement, il s’était entre temps levé, et n’était pas très content de ma façon de faire. Je le comprend. Et il me l’a dit. Il n’a pas apprécié que je ne lui demande pas son autorisation. J’ai donc discuté un peu avec lui, en disant dès les début que je pouvais supprimer les photos s’il le souhaitait. Rien de bien méchant, puisque au final, après lui avoir expliqué ma démarche, il a accepté que je garde mes souvenirs. 
Pour finir dans les « soucis », le pénible. Je précise « pénible » parce que cette dernière personne n’a pas eu la chance (si je peux dire) d’être un de mes sujets. Il a simplement remarqué que je photographiais les gens dans la rue. Il s’est approché de moi en me demandant s’il pouvait voir les photos que j’avais pris en passant devrait lui. Finalement, il était plus intéressé par les raisons qui me poussent à prendre des inconnus en photos que par mes photos elles mêmes. Par chance, je ne l’avais pas pris en photo. Par chance, ma parole a suffit à le satisfaire. Un peu inquiet au début, j’étais tout de même rassuré lorsqu’il est reparti.

Mes Conseils
J’ai beaucoup aimé cette sortie photo. C’est une expérience très enrichissante que je referais à coup sûr. Je vais vous donner mes conseils pour ce genre de pratique. Voici mon retour d’expérience:

« Être trop discret vous empêchera de capter le regard des passants. »

  1. Pensez toujours à ne croiser le regard des gens qu’à travers votre objectif. Avant ou après le déclenchement, concentrez vous sur autre chose de manière à ne pas attirer son attention. Cela marche très bien ! La plupart des gens ne vous embêtera pas. 
  2. Lorsque l’on débute dans cette pratique, on a tendance à utiliser une longue focale (80mm ou plus) pour être plus loin du sujet. Pour plus de discrétion, donc. Cependant, être trop discret vous empêchera de capter le regard des passants. Selon moi, l’idéal est d’utiliser une focale de 35 ou 50mm. Cela vous obligera a vous approcher des gens, ce qui va attirer leur attention à ce moment là, et vous aurez donc leur regard. 
  3. Côté météo, n’oubliez pas de protéger votre appareil photo à l’aide d’un simple sac plastique. Surtout, faites attention aux stores des magasins: leurs fameuses goutes d’eau qui vous tombent habituellement dans le cou seront cette fois ci attirées par votre appareil ! Elles sont très vicieuses 🙂
  4. Lorsque vous faites une pause, faites la loin du lieu de vos dernières prises de vue. Cela vous évitera d’être embêté par des passants « pénibles » qui vous ont vu prendre des photos, et qui viennent vous poser des questions pas toujours évidentes. Thomas Leuthard n’en parle pas, il ne doit pas faire de pause ^^.

Le point positif de cette sortie photo est évident: j’ai réussi à surpasser ma timidité, mon stress, ce qui m’a permis de prendre des clichés très proche des gens. Pour rappel, je shoote avec mon 35mm sur APS-C. 
J’espère que ce retour d’expérience vous sera utile et que vous appréciez mes photos. Qu’en dites vous ?

PS: Mes premiers essais de portraits volés: lire Candid Portrait.

One Response to Portraits volés dans Paris

  1. […] première fois que j’ai fait une sortie dédiée à la photo de rue, c’était à mes débuts en janvier 2013. Une après-midi passée dans les rues de Paris, armé de mon modeste D3100 et mon 35mm, à la […]

Répondre à Photo de rue: comment photographier en toute discrétion | URBAN PHOTOGRAPHER Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

« »