Dans les rues de Paris avec Thomas Leuthard

on 21 juin 2014 in Photo de rue by with 24 Comments

Il y a quelques jours, Thomas Leuthard annonçait sur sa page Facebook sa venue dans Paris, et proposait de faire une petite balade photo avec lui. Cela faisait plusieurs mois que j’attendais ce moment !

Thomas a déjà voyagé dans de nombreuses villes, et propose systématiquement aux locaux de se joindre à lui pour discuter et faire de la photo de rue. Cette fois ci, c’est la bonne. Rendez-vous fixé samedi (hier) à 13h devant la Garde de l’Est.

Je ne sais pas combien de personne viendront mais je me doute que je ne serai pas le seul. Avec ces foutues grèves de trains, j’ai du arriver 55 min en avance, sinon j’arrivais 5 min en retard. J’en profite pour traîner quelques minutes dans la Gare du Nord, puis me dirige vers la Gare de l’Est. Arrivé la bas, je croise Thomas et deux de ses amis Suisses ! Il pointe du doigt mon X100s tout en parlant à ses amis, je suis repéré !

Et voilà, j’ai rencontré Thomas Leuthard ! 😉

Il était 12h15 environ, j’ai donc eu la chance de passer 45 minutes seul avec Thomas et ses deux amis, en terrasse non loin de la gare. Autant dire que c’était super sympa ! Malgré mon anglais poussiéreux (je me débrouille mais pratique peu), l’échange était très amical et instructif ! J’en profite pour le remercier encore une fois de m’avoir offert le verre !

Une fois au point de rendez vous, vers 13h, les photographes arrivent au compte goutte pour un total final d’environs 20 personnes. Et c’est parti pour la balade !

C’est la première fois que je partage un moment comme ça avec un photographe si connu (et 18 autres personnes ^^), et c’est assez impressionnant. Du coup, j’ai préféré observer Thomas, regarder son comportement, ce qu’il voit, comment il agit, que de prendre des photos. De la ballade à proprement parler, je n’ai aucun cliché à vous montrer. Si ce n’est Thomas Leuthard en pleine action 🙂

 

 

 

Voici ce que Thomas m’a appris durant ces quelques heures passées avec lui…

 

Oublions l’appareil photo

Quand Thomas photographie, ça va vite, très vite ! Un arrêt de 3 a 4 secondes devant le sujet et la photo est dans la boîte. Il faut une certaine assurance pour faire ça, surtout quand on se trouve à moins de 50 cm du sujet ! Ou des balls, comme dit Thomas. Pas de réglage fait dans l’urgence, pas de problème de mise au point, Thomas shoote en mode tout automatique ! Oui oui, mode AA 🙂 Associé à une mise au point très rapide grâce à la détection de visage proposé par son Olympus OMD, sa réactivité est maximale !

Il utilise le format Raw mais ne passe pas énormément de temps au post traitement de ses images, préférant se concentrer sur la prise de vue. Quelques secondes pour ajouter un preset personnel, et le tour est joué. Le Raw lui permet également de garder la couleur, si besoin.

J’ai également remarqué l’importance de son appareil photo, de son écran orientable plus précisément. Thomas l’utilise dans la plupart des cas, puisqu’il lui permet de photographier sans pointer l’appareil photo vers le sujet de façon trop agressive: son regard n’est plus dirigé vers le sujet mais plutôt vers le « sol », à 90 degré. C’est assurément plus discret dans la plupart des situations. Avant le rendez vous, lorsque nous marchions à la recherche d’un café, il s’est arrêté devant un jeune homme assis en terrasse, appareil à hauteur de la ceinture, l’oeil trouvé vers son écran. Le jeune lève la tête, Thomas shoot et relève immédiatement la tête sans le regarder, comme s’il regardait autre chose, puis continue sa route. Aucune réaction du jeune, c’est dans la boite (Maj: voir la photo)

 

 

Keep Calm, and Shoot !

Mais ce qui m’a le plus marqué, c’est le calme dont il fait preuve quelque soit la situation. La plupart du temps, les gens qu’il photographie ne remarquent rien: ils ne comprennent pas ce qui vient de leur arriver. Mais des fois, Thomas se fait repérer: Keep Calm !

Une fois, un jeune l’a interpellé juste après avoir été prit en photo pour lui demander d’effacer le cliché, ce que Thomas a fait (cela dit, je n’ai pas vérifié ^^). Une autre fois, un monsieur qui rentrai chez lui n’a pas apprécié que Thomas le photographie: le type n’était pas très cordial, mais Thomas a fait mine de s’excuser. Tout va bien 🙂

Je l’ai également vu se diriger vers deux personnes qu’il venait de photographier pour discuter avec eux, un moment de partage très sympathique. Je ne sais pas ce qu’il s’est dit, il vaut mieux le laisser seul dans ces situations (imaginez si à chaque fois qu’il prenait une photo, 18 personnes restaient à côté de lui et le suivaient en direction du sujet ^^).

En l’observant pendant sa chasse, avant la prise de vue, cela m’a permit de constater qu’il essayait d’anticiper sur la réaction des gens. C’est clairement du délie de faciès, puisqu’il juge sur l’attitude, le comportement, le regard des gens, mais je crois que c’est à la fois utile et non irrespectueux. S’il ne sent pas une personne, autant ne pas shooter. Même s’il sait gérer les personnes mécontentes, inutile de chercher les ennuis 🙂

 

 

Thank You Thomas !

Au final, j’ai passé un super moment en sa compagnie (ainsi qu’avec les autres photographes, dont Aymeric), et j’ai enfin été récompensé de mon habituelle ponctualité ! Ces trois quarts d’heure passé seul avec lui avant le rendez vous officiel, c’était génial. Tout comme la balade photo avec le groupe entier. Il y avait même deux Anglais venus de Londres spécialement pour voir Thomas, arrivés à la gare après 10h de bus 🙂 Et l’ambiance était top, pour preuve ce moment où Thomas attendait qu’une jeune fille située dans une cabine téléphonique se retourne pour la photographier et où un autre photographe a frappé au carreau pour attirer son attention: tout le monde en a rigolé, la jeune fille n’a pas compris, et Thomas avait sa photo 😉

Bien entendu, je ne pouvais pas repartir sans ma photo souvenir !

 

IMG_2986

(Appareil photo: mon X100s; Photographe: Aymeric)

 

 

Je n’ai fait aucune photo de rue pendant que j’étais en compagnie de Thomas (vous en trouverez sur la page de Thomas, ici), mais j’en ai fait une avant et une après la rencontre. Voyez vous une évolution ? (c’est plus de l’humour qu’autre chose, entendons nous bien 😉 ).

 

 

 

Pour en apprendre plus sur ce photographe, ne ratez pas l’interview de Thomas Leuthard que j’avais publié il y a quelques mois, ni son site personnel:

ITW: La photo de rue selon Thomas Leuthard

Site: Thomas.Leuthard.Photography

24 Responses to Dans les rues de Paris avec Thomas Leuthard

  1. Stephane Derlincourt dit :

    Belle rencontre que celle ci toi qui est passionné de ce genre d’art de rue. Je suis surpris du nombre de Pro qui pour ne pas rater « LA PHOTO » se mettent tout en auto, j’ai eu le coup sur 2-3 concerts ou les gars étaient également en auto alors qu’il étaient plutôt bien implanté dans le milieu concert, comme quoi… En tout cas content que tu te soit régaler, merci de nous avoir fais partager ce moment.

    • Thomas Benezeth dit :

      Merci Stephane, ravi que ce retour t’ai plu 😉 Il y a aussi Anne-Laure Jacquart qui utilise régulièrement son appareil en mode auto, et j’avoue que pour 96% des cas, c’est applicable à la photo de rue. Par contre, ça m’étonne un peu plus pour la photo de concert avec cette lumière si particulière ^^

  2. Pyrros dit :

    C’est une chouette démarche de la part de ce photographe de partager ses shootings … Cela doit être fort enrichissant
    En plus tu es un veinard d’avoir pu discuter avec lui pdt un petit moment sans trop de monde.
    Pyrros Articles récents…La fête de la musique à ToulouseMy Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Oui c’est clair, il adore partager sa passion ! J’ai eu beaucoup de chance d’avoir pu discuter avec lui, c’est sur !! 🙂

  3. Marie dit :

    Ohlalala, presque une heure avec ton idole de la street-photo en attendant les autres, si ça c’est pas un cadeau du ciel ! Hihi, tu devais être comme un gosse ! Vraiment heureuse pour toi, j’aime beaucoup ton article,surtout que du coup, tu nous fais profiter de ce que tu as appris en observant Thomas. Le tout automatique ne m’étonne pas, je m’en suis rendue compte avec mon article sur Collioure, ce jour-là, il y avait une régate et les photographes pros avaient un matériel de fou, plutôt que de changer d’objo, ils avaient de boitiers… et sur les deux, ils shootaient en auto.
    Quoiqu’il en soit, c’est une chance d’avoir pu l’observer en action, surtout le rapport avec les gens, de voir comment il gère les situations, c’est très enrichissant.
    Marie Articles récents…Réaliser ses rêvesMy Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Très bien résumé Marie 😉 Un vrai bonheur d’être arrivé en avance, et quel plaisir de le voir photographier ! Le tout auto ne me choque pas non plus, tout dépend des situations 🙂

  4. ary dit :

    super conte pour toi, ca a du etre un chouette moment !
    tu lui a demande s’il est toujours habille comme ca ou il s’habille en touriste pour ne pas attirer l’oeil dans les grande ville ?
    c’etait pas un peu bizarre un si grand groupe a faire des photo tous ensemble ? 20 personne avec des appareil photos ! on vous a pas pris pour un groupe ed japonais ? 😉
    ary Articles récents…Back to streetMy Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Très chouette ! Il le dit dans ses livres, il s’habille plus ou moins en touriste pour passer inaperçu ^^ Si si, à 20 c’est beaucoup et presque trop 🙂 Comme quand je faisais les sorties avec Aymeric, on se fait tout de suite remarquer dans les rues 😉

  5. […] Ce n’est pas tous les jours qu’on peut rencontrer un photographe qu’on admire… C’est pourtant ce qui est arrivé à Thomas Benezeth! […]

  6. Aymeric dit :

    Je confirme, pour avoir été présent à cette rencontre, que l’instant était magique. Voir travailler Thomas Leuthard était une vraie leçon de photographie à elle seule.

    Et j’ai fait une de mes premières photo avec mon X100S (enfin celui de Thomas B puisque j’avais laissé le mien tout neuf à la maison 🙂 ) des deux Thomas ! Trop fort l’artiste, mais je me suis fais avoir par la focale fixe 35 mm. Résultats : mains coupées ! Sorry Thomas !
    Aymeric Articles récents…Ponte Sant’AngeloMy Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Comme tu dis, une leçon de photographie 🙂

      T’inquiète pas c’est pas grave pour les mains coupées, l’essentiel c’est d’avoir le souvenir et que nos visages soient nets 😉 Tu t’y ferra très vite au 35mm fixe, je n’en doute pas !

  7. M. Ouistiti dit :

    Je ne dirai qu’une seule chose (que beaucoup doivent penser) : VEINARD !!!!!
    M. Ouistiti Articles récents…Chacun son styleMy Profile

  8. J’ai attendu cet article dès que tu m’avais parlé de cette sortie, je prend enfin le temps de le commenter! 🙂

    P***** de veinard!!! Non seulement tu y participes mais en plus tu passes un peu de temps avec lui avant la sortie photo. J’imagine la banane que tu devais avoir à ton retour! 😉

    Sa façon de prendre les clichés résume très bien le bonhomme, peu importe comment, c’est l’impact de la photo qui compte… J’adore!

    Merci de nous avoir fait partager cet instant! 🙂
    Alex De Morière Articles récents…Ma première séance « STUDIO »My Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Oui j’ai eu trop de chance ! Mais les autres n’avaient qu’à pas arriver en retard aussi 🙂

      Je t’en prie Alex, content que le retour te plaise !

  9. elpadawan dit :

    Belle rencontre! Et il s’est souvenu de l’interview que tu avais faite de lui? 🙂
    elpadawan Articles récents…Cochon qui s’en dédit…My Profile

    • Thomas Benezeth dit :

      Yes 🙂 alors pour l’interview je ne sais pas mais quand je me suis présenté mon nom de famille n’avait pas l’air de lui être inconnu: je pense donc qu’il devait s’en souvenir ! (Et puis j’ai souvent échangé avec lui par mail/Facebook )

  10. […] Cartier Bresson, Capa, Ronis, Depardon et bien d’autres, c’est le photographe Suisse Thomas Leuthard qui lui donne l’envie de se mettre à la Street Photography, il est notamment attiré par sa […]

  11. […] vrai dire, je n’ai jamais vraiment utilisé le mode tout automatique, mais depuis que j’ai vu Thomas Leuthard le faire sur son OMD, je me dit pourquoi pas. Les appareils actuels sont de plus en plus efficaces […]

  12. dom dit :

    bonjour. merci bcp pour ton compte rendu sympathique. on sent bien que comme nous, ce Thomas déteint sur toi … c’est dur de rester soi même devant un tel phénomene aussi sympatique et doué. j’avoue que le mode tout automatique est percutant avec les appareils de derniere génération. (j’ai un Lumix GM1 (suite à un memo dans le blog de mme jacquard) qui est bien plus efficace que mon Sony A7 Full Frame … mais je suis loin d’en avoir fait le tour .. et je pense que l’optique est déterminante). juste une question trés curieuse : il dit qu’il a deux OMD avec deux cailloux différents : c’est vrai ? c’est pas trop la repere à Paris ainsi équipé ?
    perso, le petit Lumix GM1 est parfait avec son 12-32 (eq. 24-36) mais il manque le viseur et c’est vrai que tenir l’appareil à 90° est d’une discretion radicale.
    je suis trés heureux d’avoir découvert ton site (grace à photoreview) et ton article sur les réglages de Street qui est clair pour tous. et pourquoi pas à ton tour lancer un worshop à paris … ;=) . moi j’y vais ce dimanche . beau temps annoncé.
    Sebastien.

    • Thomas Benezeth dit :

      Merci Sebasien pour ce gentil message et je te souhaite la bienvenue sur mon site 😉

      Il a effectivement dit avoir deux boitier avec chacun un objectif, je crois que c’est vrai puisqu’il fait deux style de photo: des portrait plutôt serré donc il utilise une focale plus longue (peut être un 50mm) et des plans plus larges donc une focale plus courte (dans les 35mm j’imagine). Mais lors de ce workshop, je ne l’ai vu en utiliser qu’un, le deuxième était peut être resté à l’hôtel ou dans son sac ^^

      Le GM1 a l’air d’être un chouette appareil même s’il lui manque un viseur, on doit pouvoir s’y habituer (j’imagine ^^).

  13. Frederic Saez dit :

    Superbe expérience. merci pour le débrief sur cette page. Au plaisir de se rencontrer sur Paris.
    Frederic Saez Articles récents…Le Mur des je t’aimeMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

« »